poésie droites //

Deux droites parallèles -
Depuis longtemps s'aimaient.
- Nous toucher, disaient-elles.
Le pourrons nous jamais ?
Messieurs les géomètres
Nous parlent d'infini ;
C'est bien beau de promettre,
Mais tant de kilomètres
  Çadonne le tournis !
- Si le sort vous accable,
Leur répondis-je alors,
Rapprochez-vous, que diable,
Rapprochez-vous encor !
Ma remarque opportune
Leur fut d'un grand secours :
Il n'en reste plus qu'une,
Quel beau roman d'amour !

Jean-Luc Moreau
Comments